À propos du Soucide

soucide-logo.jpg

Le Soucide Collectif est né en avril 2005, composé de nous autres, Catherine Dorion, Virginie Leclerc et Nicola-Frank Vachon. La «tactique de jeu», introduite au Québec par Marc Doré, ancien enseignant au Conservatoire d’art dramatique de Québec ayant fait ses études chez Jacques Lecoq, est notre principal outil dans le processus de création de nos projets.

Mandat

Déconner à partir de ce dont on s’est fait rabattre les oreilles toute la semaine au-téléjournal-à-la-radio-sur-Facebook-dans-la-bouche-de-nos-parents. Être cons, tendres, irrespectueux et irrévérencieux envers nos propres émotions intimes, notre orgueil et celui des autres. Jouer, jouer sur la corde sensible, sur les mots, à la roulette russe, avec le feu, de la musique. Faire des choses qui ne se font pas, brasser de la marde parce que c’est le fun et, deux minutes après, inventer des images et des sons délicieux pour faire oublier l’odeur. Chercher le petit point G à cheval entre le rire et la profondeur philosophique douloureuse, entre l’exaspération désespérée et l’amour infini pour les singes que nous sommes, entre l’envie de tout détruire et celle d’être d’une absolue délicatesse pour toutes les choses de ce monde.

Des gens nous dirons peut-être avant d’aller sur les planches: «Mais c’est du soucide!» Eh oui! Du soucide collectif. Hein? Hein? Haaaaaaaa.

Historique

Quand le sage pointe la lune, le fou regarde le doigt a ouvert la danse soucidaire à Premier Acte au printemps 2006. Il a super bien fonctionné, a battu des records d’assistance, et chaque soir c’était une rencontre hallucinante avec le public qui restait dans la salle longtemps après que le spectacle soit terminé. Marc Gourdeau nous a d’ailleurs gracieusement remis une petite subvention additionnelle, après qu’un gentil mécène lui ait demandé de la transmettre à l’équipe s’étant le plus démarquée dans cette saison de Premier Acte. Marie-Ginette Guay, directrice artistique du théâtre Périscope, nous a proposé d’intégrer notre spectacle dans la prochaine saison régulière du théâtre Périscope. Ô joie des joies, surtout que nos dernières représentations à Premier Acte s’étaient vues fermer les guichets! Une rédemption serait offerte aux spectateurs procrastinateurs qui avaient trop poireauté, on se relancerait dans l’aventure. Yes Sir. Au Périscope, même succès qu’à Premier Acte, records d’assistance pendant cet épeurant début d’année 2008 où d’accablantes tempêtes de neige essayaient d’enterrer vivants nos parents dans leurs bungalows. Marie-Thérèse Fortin du Théâtre d’Aujourd’hui nous a derechef proposé sa salle Jean-Claude Germain – nos horaires de fous ont fait tomber le truc à l’eau. Et là, en 2010, ben voilà… le Soucide reprend la mer avec… non! On vous en dit pas plus.

SUSPENSE

(418) 554-3532
soucidecollectif@mac.com

Joignez-vous à notre communauté d’amis sur myspace.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :